29 octobre.

Notes

Je suis monté en véhicule l'après-midi sur un point haut, le Mirador Marchant au nord de Coyhaique, qui permet d'avoir une bonne visibilité sur toute la ville. Pas un building dans cette ville, située au sein d'une vallée gigantesque. Des estancias se détachent dans le paysage, l'agriculture, principalement l'élevage, étant une activité majeure de la région, comme me le précise Gabriel, le conducteur du véhicule avec qui je fais ce tour et qui parle quelques mots d'anglais. Sinon l'activité économique tourne autour de la pêche, du tourisme, qui semble se développer selon Helton le propriétaire du lodge, de l'exploitation de la forêt et des mines, et des ressources énergétiques. Une météo pas très bonne, avec des nuages, du vent et des averses de pluie, néanmoins j'ai pu prendre quelques images vidéo : captures d'écran ci-dessous.

Coyhaique 

 

Puis je suis monté dans un parc naturel, toujours au nord de la ville, la Reserve Nationale de Coyhaique. Ces réserves permettent de préserver une nature qui est agressée depuis des décennies. Un parc très verdoyant de forêts de lengas, de nires, de pins et aussi de Berbéris à feuilles de buis, appelé aussi Calafate, une plante de 2 m de haut environ, dont les fruits jaunes sont comestibles et servent pour les tisanes et divers desserts. Le Calafate est le symbole de la Patagonie. Dans ce parc, on peut visiter une cabane en bois, fermée ce dimanche, qui est la ferme des tout premiers colons qui se sont installés dans la région au début des années 1900 et qui vivaient là, à flanc de colline, isolés de tout. Daniel me dit que les Indiens ont totalement disparu de la région de Coyhaique, exterminés progressivement au cours des décennies, notamment par les maladies et les fusils des colons, il n'en reste pas un seul à Coyhaique.

1re habitation de la région de Coyhaique

Le matin, j'avais fait un tour dans la ville, endormie ce dimanche. Au centre de la ville, on trouve la place centrale, la Plaza de Armas, en forme de pentagone, autour de laquelle sont déployés tous les commerces. La cathédrale est un bâtiment de style des années 90, sans grand charme, une centaine de personnes assistent à l'office, qui est néanmoins très vivant avec son animation par un groupe de musiciens locaux. A la sortie, sur la place, une animation de danseurs locaux. Toute une ambiance de village provincial.

Cathédrale de Coyhaique

 

 

Je retrouve Helton le propriétaire, et son épouse, toujours très serviables et accueillants comme me semblent l'être les habitants de cette ville.

Partage

Twitter Facebook

Commentaires



Votre Pseudo*:

Votre Commentaire*:

Recopier le mot*: