Retour La Paz

Notes

Nous sommes réveillés, comme d´habitude, vers 6h30 par le chant d´oiseaux locaux . Nous quittons notre magnifique camp de base, à 4950 m d´altitude, un des plus beaux où j´ai jamais implanté un camp de base lors d´expéditions en haute montagne. Je me propose de le décrire rapidement, dans l´attente de diffusion de photos ...

Un lac aux différentes gammes de bleu, qui varient suivant l´orientation du soleil, occupe toute la vallée. Au sud, une ouverture, qui offre des vues, très lointaines, sur les reliefs accidentés des pré-Andes et de l´Altiplano bolivien. Sur les rives est et ouest du lac, des montagnes rocheuses protègent la vallée des intrusions humaines. Les montagnes de la rive ouest sont couvertes de cavités creusées par des mineurs (nous n´en avons pas rencontré, hormis trois qui déneigeaient la piste d´accès). Et enfin, au nord, un massif glaciaire, imposant, offre au regard humain un panorama et des perspectives qui, tout en étant grandioses, appellent au calme et à l´apaisement. Deux montagnes dominent ce panorama : l´Huayna Cuno Collo à l´ouest (à gauche), et à l´est (à droite) le Pic San Luis, toutes deux d´une altitude un peu supérieure à 5600 m, et séparées par un ensemble de trois petits sommets secondaires. Ce sont ces deux montagnes que nous avons gravies par de nouveaux itinéraires dans leurs faces respectives visibles depuis le camp de base. De notre camp de base, nous étions aux premières loges de ce spectacle en harmonie parfaite.

Lorsque nous quittons le camp de base, des nuages commencent à faire leurs premières apparitions, les prévisions méteo ne sont pas très bonnes. Notre ami Ramido est venu avec deux de ses enfants pour nous chercher, car il voulait leur montrer ce site unique. En 6 heures notre petite équipe très soudée rejoint La Paz. 

 

Partage

Twitter Facebook

Commentaires



Votre Pseudo*:

Votre Commentaire*:

Recopier le mot*: