Face sud de l´Huayna Cuno Collo

Notes

   Après une nuit sans sommeil, lever à 3h45, petit déjeuner, puis départ à 4h35. Nous redescendons quelques mêtres pour nous retrouver sur le rivage du lac. Dans cette nuit noire sans lune, et avec la fatigue, nous tournons en rond quelques minutes ... mais rapidement tout rentre dans l'ordre, et nous nous engageons sur une rampe en neige dure à 40 degrés, qui nous permet de déboucher sur le glacier.

Nous le remontons sur la gauche en direction d´une bande rocheuse qui sépare ce glacier de celui situé au pied de la face sud de l´Huayna Cuno Collo. Le jour commence à apparaître, le ciel est dégagé, le froid est vif, il doit faire de l´ordre de -20/-25 degrés C. Il a neigé ces derniers jours et l´évolution dans cette neige profonde n´est pas de tout repos. Nous remontons le glacier en direction de la face sud. Nous avons choisi son côté droit, car le moins chargé en séracs surplombants, même si cette partie parait plus inclinée. Nous remontons une pente de neige en direction de la rimaye (crevasse). Nous la franchissons sans problème, elle est bien recouverte, puis nous nous engageons dans la face, en tirant des longueurs de corde.       

Sur la 1ère longueur, la neige reste molle et cela pourrait poser problème pour la suite ... Mais rapidement, la neige se durcit, la pente prend de l´inclinaison. Il nous faudra encore 5 longueurs de corde de 60 mêtres de plus sur des pentes, en neige dure et en glace, inclinées de 55 à 65 degrés, pour atteindre l´arête, bien cornichée, de l´Huayna Cuno Collo à 5600 mêtres d´altitude. Nous nous attendions à des pentes de l´ordre de 45 degrés, nous avons découvert, lors de cette exploration, une pente bien plus inclinée ! Pour rejoindre, par l´arête, le sommet principal de l´Huayna Cuno Collo, proche et situé plus à l´ouest, il nous faut remonter au préalable une zone qui nous parait bien chargée en plaques à vent (accumalations de neige dues au vent). Trop de risques ! Nous décidons donc de nous rendre sur le sommet est de l´Huayna Cuno Collo. Très heureux de cette 1re ascension, nous restons un moment à prendre photos et vidéos et contempler les paysages lointains.

Puis nous entamons notre redescente. Tout d´abord, nous redescendons une arète orientée est, en mixte (rocher et neige) qui nous permet de rejoindre un col qui débouche sur le glacier du tout début. Le ciel est très couvert, il neige, et la visibilité est faible. Nous redescendons ce glacier bien chargé en neige où on enfonce jusqu´au cuisses, et nous restons vigilants aux crevasses; avec la fatigue, l´évolution y est fastidieuse,. A la nuit tombante, nous sommes de retour au camp de base.

De ces deux "1res" ascensions que nous avons réalisées dans cette vallée de l'Huallatani, de nombreuses images, photos et vidéos, ont été prises, en vue notamment du film que je réaliserai au profit du projet de recherche de la Ligue contre le cancer. Néanmoins, dès que possible, je diffuserai quelques images sur ce site.

Partage

Twitter Facebook

Commentaires



Votre Pseudo*:

Votre Commentaire*:

Recopier le mot*: