A Quime

Notes

En effet, les prévisions météo étant mauvaises pour ces 2/3 prochains jours, nous avons décidé de perdre de l'altitude pour récupérer, pour revenir ensuite au camp de base.

Hier matin, nous avons démonté notre camp, gagné l'autre bord du lac. Et là surprise, nous rencontrons deux Mexicains, père et fils, Sergio et Oscar Zambrano, qui ont planté leur tente pour passer 2/3 jours. Nous sommes réciproquement surpris car nous étions les uns et les autres loin de penser retrouver d'autres visiteurs dans cet endroit perdu. Nous sympathisons rapidement avec eux, et ils nous accueillent dans leur véhicule durant la tempête. Sergio est un excellent photographe, qui me donnera, à notre retour, des Time Lapse qu'il aura pris durant son passage dans cette vallée, me demandant de les insérer dans mon film. Vraiment sympathique ! Nous attendons Ramido, notre habile et débrouillard conducteur qui nous avait conduits à cet endroit il y a quelques jours.

Au cours de l'après-midi, une tempête balaie la vallée mais les sympathiques Mexicains nous hébergent dans leur 4X4 de location. Vers 17h30, notre véhicule 4x4 arrive. Nous franchissons des vallées escarpées de la Cordillère, traversons trois villages isolés, qui constituent un abri bien vétuste aux mineurs et agriculteurs. Puis nous descendons 1000 m de dénivellé sur des pistes cahotiques et encombrées de chutes de pierres, pour rejoindre de nuit la bourgade de Quime.

Près de la place centrale de ce village, une petite auberge sera notre refuge pour ces 2 à 3 prochaines nuits avant de retourner au  camp de base.

Le lendemain 7h, je découvre de jour ce village montagnard, implanté au fond et sur les versants d'une vallée profonde, bien animé tôt le matin jusqu'à tard le soir.

Partage

Twitter Facebook

Commentaires



Votre Pseudo*:

Votre Commentaire*:

Recopier le mot*: